19 mars, 2009

Hubert de Chamarande

Classé dans : — foma @ 13:19

HUBERT DE CHAMARANDE

Paris Coktail n°11 de juin 1947 

 

 page1.jpg                                                     cocktailpage2.jpg 

 

 

chamrandecentrale.jpg

couverturecoktail.jpg                              Première et dernière de couverture                   dernierec1.jpg

 

 

Hubert de Chamarande était le Directeur de la Publication de Beauté Magazine ,  magazine alors partie du groupe des Éditions Ulysse.

On le retrouve en 1947 signant une rubrique sur l’actualité théâtral dans Paris cocktail n° 11. Paris cocktail est une publication des éditions :
« AS » Éditions, 6, rue François premier-1er, paris-E lysées 38.63.C’est à dire prés des petits et grand Palais non loin de l’avenue Franklin Roosevelt dans laquelle la rue François 1er donne ,et ou demeurait Élisabeth Pinajeff et André Le Troquer .

Hubert de Chamarande est probablement un pseudo  . Un Chamarande fut premier valet de chambre du roi Louis XIV . A la même époque ou le premier valet de la garde robe du roi etait un certain Roze. Le parcours de se blog aide à comprendre qui se trame derriere ces informations historiques anodines en apparences.


face au n° 5 rue François 1er ou se trouvait le siège de l’Ordre de la Libération au lendemain de la guerre , et ou le générale De Gaulle y recevra le collier de grand maître de l’ordre de la
libération en aout 1947, se trouvait de l’autre côte de la rue le n° 6 , siège des edition « AS editions » et de la librairie Ulysse.Elisabeth Pinajeff elle demeure alors au 4 rue Franklin Roosvelt , face au n° 47 et est associée avec André le Troquer dans une petite affaire de Mercerie, Friperie , Lingerie prés de la place de l’étoile.

-http://www.ordredelaliberation.fr/fr_doc/1_2_maitre.html

-Parragraphe, « le collier de Grand Maître)
Le 6 rue François 1er était le siège de la Librairie ULYSSE du même nom que l’éditeur de Beauté Magazine et paris Studio fin des années 1920 début des années 1930, spécialisée dans la littératures érotiques et coquine. En fait la survivance de cette même société.

Paris Cocktail est assez semblable à Beauté Magazine par un contenu mêlant :
-articles sur le cinéma, le théâtre et prétexte à une mise en évidence de stars de l’actualité parfois en petite tenues ,
-un encart photographique nudistes en pleine gymnastique sportives ( photos Kalman et Zollosy pour le n°11 de juin 1947) ,
-une rubrique respirant l’oisiveté la mondanité et le luxe ,
-les « nouvelles » légères et complices mettant en scène des jeux de séductions entre mondains et mondaines de beautés Magazines font place à des « nouvelles » du même types mais sur un ton nettement plus grivois avec comme toiles de fond le paris nocturne des cabarets et des Bars à la mode de l’après guerre des années 46/50..

On y trouve également un courrier des lecteurs qui contient principalement des petites annonces de rencontres , le magazine se proposant de jouer les intermédiaires entre courrieristes « pour la correspondance entre vous , les lettres devront nous être envoyées sous enveloppe timbrée, non cachetée. »

-peu de publicité qui à cette époque sont plutôt des réclames .

Les Augustins de l’Assomption et les pères de st edms

La rue François premier est un axe dans lequel donne la rue Bayard , ou s’établit la communauté religieuse des Augustins de l’Assomption, Les associationnistes, fondateur de la maison d’édition « La bonne presse » éditeur du Pellerin, La Croix et dont l’histoire croise celle des pères de Saint Edms. , communauté établit des 1852 à l’Abbaye de Pontigny et organisatrice de pèlerinage.

 

 

carte1910.jpg

 

 

carte datant de 1910, du 8eme arrondissement

« les noms de rue et les lieux ne correspondent plus forcément à la réalité. »

Cette carte est ancienne et donc historique  et j’espère l’indulgente compréhension  de l’actuelle société didot Botin qui ne s’illustre plus dans les plans et cartes .  

-Communauté assomptionniste Saint Vincent-de-Paul, rue François 1er

http://fr.wikipedia.org/wiki/Assomptionnistes

En 1941, la mission de France est créée , une séminaire de la mission est établit à Lisieux mais le séminaire se tiendra également à Pontigny. 

-http://fr.wikipedia.org/wiki/Abbaye_de_Pontigny

Les pères de Saint Edms rétabliront le pèlerinage de Pontigny dédié aux enfants Malades et morts .Les pères de saint Edms se vouent à l’éducation des Enfants , respectant en cela la recommandation du Pape Léon XIII demandant aux instituts religieux de se vouer à l’éducation de la Jeunesse .1

Les décades de Pontigny .

De 1910 à 1914 puis de 1922 à jusque dans les années 1938/39. Des intellectuels, écrivains, politique, étudiants , penseurs économistes de différents milieux et conviction , marxistes ,socialiste proche de l’extrême droite , royalistes républicain radicaux , se réunirent dans l’abbaye de Pontigny en bourgogne dans l’Yonne, prés d’Auxerre pour réfléchir sur l’état de la nation Française , ces problèmes et les solutions possibles à y apporter 2 .Cela à l’initiative de Paul Desjardin, normalien et propriétaire de l’abbaye de Pontigny qu ‘il acquière suite à la séparation de l’église et de l’état en 1906, les ancien propriétaires partent s’établir en Angleterre .

En 1946 , la communauté des pères de Saint Edm rachètent l’Abbaye et y fondent de 1947 à 1954, un collège Franco-américain , réservé à l’éducation des fils du personnel diplomatique d’outre Atlantique , l’armée américaine était implantée dans les environs d’Auxerre .Après le départ des troupes américaine en 1968,
l’APAJH de l’Yonne établira sur l’ancienne base américaine l’institue mèdico-pédagogique des Iles aux coeur de la ZI d’Auxerre .

L’abbaye de Pontigny , accueilliait en 2002 l’ADAPT de L’Yonne. A

La communauté de st Edms est établit au jourd’hui au USA à la frontière Canadienne :

-http://www.docstoc.com/docs/2202846/In-the-Light-A-History-of-the-Society-of-Saint-Edmund-Rev    (lien mort , j’en laisse la trace.)

historique de la Société de Saint Edmund à Pontigny et ses environs.

Society Of Saint Edmund

A) « enfermez-les-tous, internements : le scandale de l’abus et de l’arbitraire en psychiatrie, robert Laffont page 305 à 307, 2002

B) en face de la Biscuiterie Millez , se trouve édifié une villa au nom semblable à celui du docteur Muller de Beauté Magazine , dont l’ordonnancement n’est pas sans rappeler le concepts synarchique qui fut celui de la conception de la chapelle funéraire de St Yves et de son épouse . Ce qui touche à  de cette Villa, hier n’est pas , mais certainement pas , sans évoquer Beauté Magazine mais également  un dessinateur des ateliers Eiffel de l’époque de la tour et de la statue de la liberté.

1) Léon XIII, succéda à Pie IX pour qui st Yves avait assez de respect pour placer sous son aura l’hôtel de sa Chapelle Funéraire. Dans son pamphlet « Monsieur le Marquis », Marpon Flammarion 1888, Claire Vauthier , de son vraie nom marie-Ernestine claire vigneau, amoureuse éconduite par st Yves , appel le personnage derrière qui se cache St Yves … « St Emme ». Pie IX est un personnage important pour st Yves , Il  sauva la papauté et s’assura de son existence future durant les années 1865/70 .Ce fut l’occasion d’un vaste mouvement de soutien qui prit la forme de la création d’une véritable armée internationale luttant  contre les tentatives d’annexion des états papaux par certains etats italiens . L’un des sites majeurs en France pour cette lutte fut la rue Bayard et ces congrégations .

2) Parmi les participants , les écrivains et penseurs André Gide, André Maurois, et un certain Spaack , sans précision sur le prénom. Antoine de  Saint-Exupéry , s’y rendra avec un certain nombre d’écrivains de la NRF.

 

De l’intérêt des Ballets Roses

 

La petite Josette

J’ai longtemps hésité à mettre en ligne dans ce blog , les documents qui suivent  .

L’actualité de ce mois de mai 2011, le contexte des ballets Roses liés à la vie  d’Elisabeth Pinajeff y rend pertinent  la présence de ces articles issus du n°51 de justice magazine de Mars 1959. L’histoire et son legs pour la compréhension du présent ma définitivement décidé:

Pour Rappel :

Un piège est définît comme:

engin destiné à attirer ou prendre du gibier. Au sens figuré le Littré donne entre autre :

« 2°  Fig. Ce qui, comme un piège, saisit ou trompe les hommes. »

Quel meilleur piège que celui qui flatte et stimule les addictions ,  compulsions, et autre faiblesse humaine . Celui-ci succombe a la tentation , le voilà devenu criminel par un simple processus de type presse bouton. Ce qui pour autant n’enlève rien à sa responsabilité,   tant il faut avoir d’une manière ou d’une autre, donné, ne serait-ce que faiblement , son accord à ce piège pour y succomber.

Manque de vigilance, inconséquences diverses comme de la fatigue accumulée stupidement  à la veille d’un moment ou plus que jamais les événements  requièrent une attention accrue :

« On l’adoucit par des paroles flatteuses, on lui donna des espérances ; ce sont les deux pièges où les hommes des deux hémisphères se prennent, VOLT., Ingénu, 6 ».

« N’apprenons-nous pas des saints mêmes combien la concupiscence leur tend de pièges secrets ? PASC., Prov. IV »

André Letroquer connu par des fiches de polices des années 30, comme amateur de partie fine. Ira, bien qu’ancien ministre de l’intérieur en 1946, impliqué dans l’affaire des généraux en 1949, s’établir publiquement avec une ancienne actrice , Elisabeth Pinajeff ,au passé sulfureux ou se mêlent services secrets , Wermarthe, MI6, Synarchie et Cagoule.

Lui à qui fut adressée la dernière volonté de Pierre Pucheu devant le peloton d’exécution en 1944…..Naïvement  ne verra rien venir !

 

callgirls.jpgjusticemagazine.jpgpinayb.jpg

 

 

Ce billet consacré à Hubert de Chamarande, chroniqueur mondain  de l’entre deux guerre, présent a beauté Magazine, puis à Paris Cocktail ou il signe sur le Paris de la nuit  et des spectacles des années d’après guerre, est la page la mieux choisie  pour y voir figurer ces articles.

L’article sur Antoine Pinay de Justice Magazine de Mars 1959 , illustre et appuie celui paru dans la Provence du 17 mai 2011.

http://www.actualites-des-journaux.com/provence/affaire-dsk-les-precedents-antoine-pinay-et-georges-pompidou/

Les noms cités dans ces pages et les propos sont de la responsabilité des auteurs, qu’il est d’ailleurs difficiles de  nommer car ces articles ne sont pas signés , du moins je n’en est pas trouvé les auteurs, voici donc  les noms des collaborateurs du magazine cités dans l’ours.

ours.jpg

 

 

 

 

 

 

 

 

Suite sur la page : “ Banquier, financier, actrice et … “. 

site en construction

 

Laisser un commentaire

film et serie en streaming |
ningyou kareha |
Blog plus belle la vie |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | CONCOURS VIDEO AMATEUR - FR...
| Les Etoiles du Cinéma
| inerzaflahcenbizenkad