• Accueil
  • > Banquier, financier, actrice et …

31 mai, 2009

Banquier, financier, actrice et …

Classé dans : — foma @ 13:20

Vaucresson

Banquier,  financier, actrice et …

 

 

Vaucresson ville située en Banlieue ouest de Paris est aujourd’hui une commune du département des Hauts de Seine après l’avoir été du département de Seine et Oise.

C’est une jolie petite ville dotée d’un quartier résidentiel dans les hauteurs limitrophes des communes de la celle Saint Cloud, Rueil Malmaison et ville d’Avray entre autre .

Les parties hautes de la ville sont d’anciennes zones composées de parcelles boisées prises sur l’ancienne forêt prolongeant celle de Fausse Repose au bois des hubbies .Parcelles laissant place petit à petit au fils des décennies allant de la fin du XIX ème au milieu du XX ème siècles à de splendides villas appartenants à de riches industriels ou financiers et autres  rentiers. Vaucresson comportant deux haras au début du XX ème siècles , la ville attirait des propriétaires de chevaux et de riches passionnés. Quelques personnalités restées célèbres marquèrent l’histoire de Vaucresson :

Fritz Mannheimer (1890-1939) Banquier

(Banquier hors norme , ayant fait un don financier au gouvernement Français pour l’effort de réarmement )  

En première page du PETIT JOURNAL du 11 août 1939 édition de Paris , Directeur La Rocque,  il est annoncé la mort du banquier Fritz Mannheimer. Décédé subitement à 49 ans dans sa villa de Vaucresson .

 

villamontecristo.jpg                                                mannheimer1.jpg                                        mannheimer2.jpg

La Villa monte Christo                            l’article  du Petit Journal à la une et en page 5.

Suit une bref biographie : « M Mannheimer, d’origine Allemande avant la guerre à commencé comme petit employé de banque . En 1914 ; il rentre en Allemagne et devient directeur de la société métallurgique de guerre . Le mark étant chancelant , le jeune homme entre en rapport avec le directeur de la Reichbank , M Haventein 1 et lui propose de remonter le mark en hollande , havenstein y consent . et c’est ainsi que Mannheimer entre en contact avec les Mendeslson 2. Désormais sa voie est tracée il joue des fluctuations des monnaies. Il deviens riche et se fait hollandais et groupe les grands établissements Suisses et Néerlandais en un consortium qui offre des crédits aux gouvernements étrangers en mal d’argent. mariée depuis peu à une jeune brésilienne , Mell Marie-Antoinette –Jeanne Reisse…. »
Il vivait à Vaucresson dans la villa Monte Cristo .Sa mort est source de spéculations cela suite aux faillites de diverses banques de M Mannheimer. Il avait aidé en hollande le placement de plusieurs emprunts français et avait témoigné de son attachement à la France « il y à quelques semaines encore » en faisant dont de plusieurs millions à la défense nationale » …

Ci dessous un lien sur ce qu’il est advenu de sa jeune épouse Marie Annette Reiss dans les années qui suivirent son décès . Une partie de sa collection d’oeuvres d’art sera saisie par Adolphe hitler lui-même.

-Lien sur la jeune épouse du banquier et sa généalogie et ce qu’il advint d’elle après le décès de son époux.paragraphe 4 et 5 du lien suivant .

-http://www.spiritus-temporis.com/jane-engelhard.

- lien sur le mariage de la petite fille de fritz Mannheimer et au paragraphe la mention de la saisie de sa collection par Hitler lui-même.

-http://assets.nydailynews.com/gossip/2009/04/19/2009-04-19_wife_of_oscar_de_la_renta_to_testify_in_the_trial_of_anthony_marshall.html

 

Fritz Mannheimer est inhumé au cimetière de Vaucresson :

-http://www.landrucimetieres.fr/spip/spip.php?article2301

 

1,Rudolf E. A. Havenstein ( 1857  -  1923 ) Juriste allemand , il fut président de la Reichsbank, la banque centrale allemande pendant la période d’hyper-inflation en 1921-1923.

 

2 ,Célèbre famille de Banquier Allemand, Mendelssohn & Co. La Banque Mendelssohn était tres engagée dans les prets à la Russie et familière de la cours impériale Russe.*

*- Les Russes Blancs, , tallandier , 2007, page 199.

 

******************

Référence Croisée …Synarchie….:

La comtesse Sonia Kleinmichel, (parente de la comtesse  M E. Kleimichel ? ) en 1919, après avoir quittée la Russie contribua au lancement à Berlin du journal PRIZYV, ( l’APPEL en russe ), décrit comme monarchiste et réactionnaire dans une note du Quai d’Orsay . Ce journal fut  lancé par l’agent Allemand avéré  Ivan Kolyochko, cela avec l’appui financier d’hotes du salon de la comtesse Kleinmichel elle même alors soupçonnée de recevoir des fonds Allemands . Sont évoqués Siemens, des industriels d’Aix la Chapelle et des Banques dont la Banque Mandelssohn.

Les Russes Blancs . Alexandre Jevakhoff, Tallandier , 2007, pages 199 et 528 pour les sources.

******************

 

Pierre Wertheimer  Industriel

(Source : « derriere l’empire Chanel , par Bruno Abescat, Yves Stavridès, l’express 2005)

 la vaucressonnière

 

 

lavaucressonire.jpg                                                 lavaucressonireplaque.jpg                                vaucressonierpetite.jpg

tel que que la connu Pierre  Wertheimer  ,           plaque de l’entrée de service en 2009               image récente (fr.topic-topos.com)

 

Pierre Wertheimer est issu d’une grande famille industrielle du bas rhin d’Ottrott et d’Obernais .
La saga familiale commence avec un ancêtre marchand de bestiaux et fils de boucher .
C’est la rencontre entre Erneste, un des fils Wertheimer qui après avoir créé une affaire dans la cravate , s’associe avec Émile Orosd propriétaire des Cosmétiques Bourgeois en 1898 qui marque véritablement la naissance de la saga industrielle de la famille Wertheimer.La société Bourgeois,  a à l’époque ses usines de fabrication près des abattoirs de la Villette à Paris . Des dérivés de Boucherie et d’équarrissage entrent en effet dans la composition des produits cosmétiques .

Ernest et Émile Orosdi accordent un prêt financier aux propriétaires des Galeries Lafayette afin que ces derniers s’agrandissent , Théophile Bader 1 résidant à Vaucresson villa des fleures est alors propriétaire des Galleries Lafayette .Il y possède des Vaches dont le lait alimentent les pouponnières dédiées au personnel des Galeries Lafayette.

Après la première guerre mondiale les deux associés Ernest et Emile entrent au capital de la société d’emboutissage et de construction mécanique créé par Felix Amiot et qui produit des avions , un atelier de réparation et d’entretien d’avions ouvre à Paris avenue des ternes puis un second à Colombe.

Ernest et Emile Orosdi à en 1924, s’associent avec Coco Chanel et deux autres investisseurs dans les parfums Chanel .

A la mort d’Ernest , c’est pierre Wertheimer qui reprend les parts de son frère. Pierre se marie en 1910 avec avec Germaine Revel fille d’un courtier en bourse et lié à la Famille du Banquier  Lazard. Durant les années 1920, P Wertheimer acquière une villa de 460 mètres carré à Vaucresson et son terrain .

La Vaucressonniere.

Durant la seconde guerre mondiale , la vaucressonnière est réquisitionnée et un régiment des transmissions de l’armée Allemande s’y installe, remplacé un temps par des troupes américaines à la fin de la guerre 2. Les derniers baraquements datant des allemands seront détruit durant la tempête de 1999 , Forçant l’administration à trouver une solution d’hébergement aux hommes de la CRS 2 , des Algecos équipés seront installées et viendront s’ajoutés à ceux déjà en place .C’est à la fin  de la guerre qu’une compagnie de ce qui était alors qu’une  nouvelle entité  ,La  C R S ,  se substituant au compagnies de gardes Mobiles  voulue par le ministre de l’intérieur de l’époque,  Adrien Tixier, prit ces quartiers sur le terrain de la villa,  La Vaucressonnière.

Dans les années d’après guerre P Wertheimer se sépare de la vaucressonnière .

 

C’est à la fin des années 30–, 50, pour d’autres– qu’Elisabeth Pinajeff et André Le troquer achètent une maisonnette , bâtie sur un terrain jadis partie du domaine du manoir Blesois au 34 allé St Gilles à quelques centaines de mètres de la Vaucressonnière .

 

Elisabeth Pinajeff s’y installe , y fait venir sa mère , elle y vivra un temps avec André Letroquer,  elle y finira sa vie .

La maisonnette est d’un style à colombage  qui est semblable à celui de quelques bâtisses du quartier du clos Toutain , dont la vielle église et  l’ancien ermitage , il rappelle également le style du groupe scolaire Louis Pasteur à la Celle Saint Cloud bâtit dans le prolongement de ce même quartier ,  prêt du cimetière actuel ce qui laisse penser que la maisonnette date des années 20 30. Cette maisonnette comme sa voisine édifiée à l’angle de l’allée St Gille et de l’avenue  du clos Toutain dénotes quelque peu aujourd’hui  dans cette zone de villas somptueuses .

La maison est à quelques centaines de mètres également du Pavillon du Butard sur la commune de la celle st cloud dans le bois des Hubbies . C’est Ange Jacques Gabriel , premier architecte du rois Louis XV qui dessina et organisa sa construction en 1750 . L’édifice actuel à quelque peu été bouleversé surtout dans son environnement extérieur immédiat , des constructions furent détruites , d’autres construites sous le second empire , mais c’est surtout la disparition de l’étang qui baignait ces fondations ,lors de la construction de la ligne de chemin de fer de Paris à Marly qui changeât irrémédiablement l’atmosphère du lieu …Une résurgence d’eau brunâtre est aujourd’hui’ visible dans les sous bois bordant en contre bas le site du Butard .

« Devant le pavillon, une coure fermée d’une grille ; du côté opposé qui avait autrefois la vue de l’étang , une terrasse dont les fondations plongeaient dans l’eau ; au dehors , sur la droite, la maison du garde et sans doute les écuries où l’on pouvait abriter les chevaux pendant les reposes de chasse . » Comte Edmond de Fels , Ange Jacques Gabriel, premier architecte du roi , Henri Laurens éditeur, Paris -1924. ( il semble qu’une première édition soit parue en 1912). Pages 224 , et note en page 225, indiquant le délabrement du pavillon et le fait que ce dernier à été acquit par un particulier (M Edmond Blanc ? ) .
1, Théophile Bader : 1864-1942, Originaire d’Alsace il créer avec son cousin la mercerie Kahn & Bader qui deviendra par la suite les Galleries Lafayette.

 

2, Source , Le Courrier de Mantes du 12 novembre 2003

http://www.courrierdemantes.com/news/fullstory.php/aid/10805/A_Vaucresson,_la_CRS_2_mal_log_E9e_A0!.html

 

Raccourcies Historiques ?
André Le Troquer alors président de l’assemblé Nationale , demeurera un temps au pavillon du Butard alors propriété de l’état confié à l’assemblée Nationale.

Le comte Edmond de Fels était l’époux de Jeanne Lebaudy décédée en 1943, héritière des industriels du sucre Lebaudy . En 1946, le corps du garde chasse du domaine du Blizon , propriété de Jean Lebaudy sur le territoire de la commune de Saint Michel en Brenne dans l’Indre est retrouvé après plusieurs jours de recherches , blessé mortellement par plusieurs coups de fusils de chasse .

C’est le début de l’affaire Mis et Thiennot .

Affaire trouble se terminant par l’arrestation et la condamnation des 8 prévenus dont 15 ans de travaux forcés pour Raymond Mis et Gabriel Thiennot , jusqu’à ce  qu’on apprenne que les aveux avaient été donnés sous la torture (torsion des testicules, accusé attaché nus à un poteau dans le froid de janvier , prière dit des Juifs, consistant à serrer les bouts de bois glissés entre les doigts des mains jointes en prière ,coups divers ), Tortures administrées par des gendarmes locaux au passé marqué par la traque des résistants quelques années plus tôt .

Le doute s’installant; les procès d’annulation en annulation venant  échouer régulièrement devant l’apathie générale lie au passage du temps et visiblement à un état d’esprit particulier à la justice Française.

C’est Emile Thibault , un des accusés , sortit de prison pour raison médicale qui ira consulter André Le Troquer et obtiendra de lui qu’il assure la défense des accusés devant le tribunal correctionnel de Blanc dans l’Indre en octobre 1947 puis à Poitiers en décembre 1948  face à l’accusation aux mains de maitre Garçon et enfin à Bordeaux en juillet 1950.

A cette occasion André Letroquer , qui bien sur à accès au dossier et aux déclarations des uns et des autres n’hésitera pas à dire au travers d’un des témoins de la défense , le détective Englumen : que l’assassin est un des témoins de l’accusation.

Lors du procès de 1950, il se passe une scène particulière qui laisse songeur , scène relaté par Emile thibault ,  présent dans la salle des pas perdus du tribunal , scène  citée dans l’ouvrage de Jean Daniel Derey paru en 2002 aux éditions Phebus collection de facto : Les enfants du Brouillard , l’affaire Mis et Thiennot . ……………

« Le second jour , je suis dans la salle des pas perdus avec maître le Troquer. Et voilà Garçon qui déboule vers lui et qui s’écrie : « Il faut absolument que je gagne ce procès ! Tu le sais bien, André ! » Et moi je suis là penaud, bien négligeable , comme si je n’existais pas ! ………. Page 146 chapitre DEVANT LES JUGES .

D’après L’écrivain Jean Claude Derey , c’est les arrangements divers liés à  l’occupation,  entre l’industriel Lebaudy et les forces Allemandes puis dans les derniers mois de la guerre,  la tentative de rapprochement de ce même industriel avec la résistance , marqué par les événements liés à la mort d’un responsable de la résistances locale du bataillon Carol ,( Joachim Murat membre de la famille Lebaudy ) 1 qui expliquent en partie la chape de plombs sur cette affaire .

 

Dans son livre Jean-Claude Derey , qui à mener une vèritable enquête de terrain  allant à la rencontre des protagonistes  encore vivants , tèmoins , accusés , membres des familles concernées directement ou habitant la région, indique que jean Lebaudy , avait à son service, été 1940 un certain Gombert au fort accent Allemand avec fonction de régisseur du Domaine ( couvrant 28 fermes au total, terrains, landes et étangs comprit. ) . Ce Gombert aux dires des habitants de la région prenait de drôles de décisions montrant visiblement qu’il n’y entendait rien à l’élevage recommandant au fermier de ne mener la vache au taureau que le vendredi . Ce Gombert était également puissant n’hésitant pas à envoyer en Allemagne un certain Jules Alamargot employé au Château , après que ce dernier lui ai tenu tête .

Il rendait aussi des services comme par exemple identifier l’adresse d’un mari , d’un fiancé ou d’un frère dètenu en Allemagne . En 1943, deux habitants de Saint-Michel en Brenne sont envoyés au STO ( travail obligatoire)  en Poméranie.L’un deux,  Bouart indique l’auteur page 305 reconnait le fameux Gombert comme responsable de production d’une usine d’armement.

 

le dernier point d’orgue de cette affaire  finit par le dèboutage « rituel » en 1988 d’un premier procès de révision et en 1993  d’un  second  .

1988:

http://www.ina.fr/archivespourtous/index.php?vue=notice&id_notice=CAB88022074

1993 :

http://www.ina.fr/archivespourtous/index.php?vue=notice&id_notice=CAB93005665

 

Si volonté il y à de mettre hors jeux socialement André le Troquer;  cette affaire Mis et Thiennot pourrait être vraisemblablement la seul raison sérieuse ; Mais il paraît peu probable que cela soit du fait du Général de Gaulle.

En 2007 G Thiennot est décédé après n’avoir jamais cessé de  crier son innocence , reste Mis et 1’un des six autres Emile Thibault,  graciés par le président René Coty et qui continuent  à crier également leurs innocence. Quels faits sont suffisamment forts pour expliquer une telle obstination dans la recherche du silence ?

1, Ces événements montreront le sang froid et la compassion de l’épouse de jean Lebaudy , Henriette de Ganay (1898- 1983) issue d’une vielle famille aristocratique et noble de Bourgogne et qui se fera connaître dans les années 1975/76 pour ces ouvrages sur les comtes de Bourgognes . la Brenne est située dans le Berry .

 

 

 

 * * * * * * *

 

 

Une page de cinéma avec Elisabeth Pinajeff:

Elisabeth Pinajeff à été actrice de cinéma avant de vivre  ce qui est la substance de ce blog .

Voici quelques scènes de sa vie d’actrice au travers d’un film dont la trame est loin d’arriver au niveau des  intrigues de sa « vraie vie ».

L’amour et le ski , Film Phèbus 1930, mise en scène de Ralphe Rendolf.

Pitch :Le jeune  prince, Henri de la Rocherie,  que son père cherche à marier reçoit une invitation à se rendre en Suisse afin de faire du ski , il y découvrira l’amour avec une jeune roturière ne connaissant rien de sa véritable identité.

 

 

Monique et Susy bonnet noir  lors d’une leçon de ski avec Maurice Boulle

amouretski1.jpg

amouretsky8.jpg

le départ du jeune prince de son oncle et tante  pour la Suisse.

 

Henry de la Rocherie/Harry Liedtke

Monique Baillard/Chista Tordy

Rose Bailliard/Lydie Potechina

Maitre Bailliard/Georg Heinrich.

Maurice Boule/Sylvestre Bauriedi

Susy Ruaux/Elisabeth Pinajeff 

 

 

 

amouretsky9.jpg                                                                                                                                                                                Je serai le guide , tu seras le prince !

amouretsky2.jpg

 

 

 

 

 

 

 

Monique au 1er plan et son amie Susy chahutent  .                                                                                                                                              

« Ce soir là pourtant , Monique et Susy, qui habitaient la même chambre , voulurent faire un peu de correspondance avant de se coucher . Oh le destinataire n’était pas bien éloigné. C ‘était le jeune étudiant dont la chambre était face à la leur . Monique et Susy qui était les meilleures camarades du monde croyaient aimer l’étudiant .Aussi sa photo trônait elle sur un meuble et chacune des jeunes filles lui faisaient tour à tour des déclarations passionnées. Il suffisait que l’une d’elle la prît pour que l’autre la lui arrachât aussistôt . Ces petites querelles se terminaient généralement par une busque extinction de l’électricité, quelques soupirs étouffés et un bon sommeil réparateur qui rendait au deux amies leur bonne humeur et leur gaieté.» Lucien Ray Le film Complet du Jeudi n° 787 du 30/01/1930.

 

Par un quiproquo Monique passe la nuit avec le guide

amouretsky6.jpg

amouretsky3.jpg

Au premier plan a droite avec le bonnet noir Susy , inquiète

après avoir perdue la trace de son amie Monique ,

dans la montagne enneigée.

 

 

 

 

Rien de grave , Monique Baillard , sera rejoint par le guide de montagne de 1ere classe Hubert Sepp.                                        

amouretsky10.jpg

amouretsky7.jpg

                Monique et le Prince

 

identité sous laquelle se cache en fait le prince Henry , ils passerons la nuit ensemble dans un refuge et tous se finira dans une superbe histoire d’amour.

 

Susy , sans rivale pour la conquête du coeur du jeune étudiant verra également son ‘amour triompher.

 

 

 

amouretsky5.jpg

 

Vive l’Amour !


Elisabeth Pinajeff, Vaucresson,et ces environs

Laisser un commentaire

film et serie en streaming |
ningyou kareha |
Blog plus belle la vie |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | CONCOURS VIDEO AMATEUR - FR...
| Les Etoiles du Cinéma
| inerzaflahcenbizenkad